J’ai choisi les anges

Rouge

« Chaos is an angel who fell in love with a demon ».
CHRISTOPHER POINDEXTER, Remington Typewriter Poetry
(Mais ma découverte personnelle de cette citation revient à l’une d’entre vous, chères lectrices)

Chères et chers (on oublie trop souvent, encore, les victimes masculines) amateurs de café,
je vous abandonne pour un peu moins d’une semaine.
Oui !
Il y a un temps pour pleurer et puis il y a un temps pour sourire à nouveau.
J’en profite donc pour ajouter un conseil de plus à ma rubrique « se reconstruire ».

  • Après les chansons anti coups-de-blues,
  • après avoir descendu votre PN de son piédestal à grands coups de parpaing,
  • après avoir écrit toutes les lettres ouvertes dont l’encre vous restait dans le cœur,
  • je vous invite à suivre ce nouveau conseil : passez du temps de qualité avec les gens que vous aimez !

Et, en ce qui me concerne, je suis plutôt chanceuse, je n’ai jamais aimé quelqu’un autant que lui …
Un week-end en amoureux, vous l’avez deviné.
Rien que nous.
Libérés du boulot, du stress, de l’omniprésence de ma vie informatique (oups !), du quotidien, de nos enfants (hum… Mais rien qu’un peu), et de nos ombres.

Lui et moi
Certains se sont demandés pourquoi il était resté.
Il n’a jamais eu qu’une seule et unique réponse : il m’aimait.
Dieu sait que ça n’a pas été « suffisant » pour beaucoup. Ils n’ont pas hésité à ajouter des reproches à la peine que j’avais déjà pu lui faire.
Personne ne m’a demandé pourquoi j’étais restée, non plus.
D’abord… C’est moi la vile personne.
Ensuite, pour beaucoup, j’aurais mérité les insultes, le mépris, l’indifférence, le gibet.
Je l’aimais.
On s’aime… On est resté ensemble.
A-t-on besoin d’autres raisons pour s’aimer ?

True Love
« C’est quoi l’amour ? »
Mon fils de 3 ans a sa réponse : « ça veut dire que tu es mon cœur ».

J’aurais pu, aussi, comme d’autres l’ont fait, succomber aux sirènes et refaire ma vie avec le miroir à fantasmes que représentait cette non-relation perverse…
J’ai choisi les anges.
Parce que, quand j’ai commencé à changer, à me conformer à ce que mon PN voulait que je sois, à être indisponible quelque fois, préoccupée souvent, à lâcher tout ce qui faisait mes passions,… Il a continuer à me voir MOI, presque malgré moi.
Il ne s’est pas laissé tromper par ce mirage dans lequel je me suis, moi-même, laissée sombrer.
Il n’a jamais cessé de me regarder.
Parce qu’il me connaît bien mon homme.
On est ensemble depuis si longtemps et on a tant bataillé pour créer cette famille qui est la nôtre.
Il m’est arrivé d’oublier que je l’aimais… Jamais JAMAIS de ne plus l’aimer.
J’ai choisi les anges parce que je suis son cœur et qu’il est le mien…

11079651_10153906351609848_4450128956838510133_n

Publicités

2 réflexions sur “J’ai choisi les anges

  1. Ca marche tout de suite beaucoup mieux avec la véritable citation ! Merci !
    Tu as raison, se retrouver avec ceux qu’on aime (et qui nous aiment) ne peut être que bénéfique, et me semble être indispensable pour nous reconstruire. Profitez-bien de votre temps de couple.
    Et ton fils est poète, lui aussi. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s