La petite question du soir…

Rose

Je partage avec vous une réflexion intéressante que j’ai eue il y a quelques temps sur mon site fétiche.
Si les contenus sont intéressants, les commentaires des articles le sont tout autant
A bon entendeur…
😉

Séraphine
18 août 2015 à 21 h 57 min Sur le site https://leperversnarcissique.wordpress.com
En lisant les derniers témoignages et ton dernier article « spécial rencontre sur Internet », Scarlett, j’ai quand-même l’impression que beaucoup de choses se trament « à distance ».

– SMS, messages Facebook, Mails,… Mais plus rarement des vraies rencontres.
– Des photos, des vidéos,… Mais peu de vrais contacts.
– Des promesses, des anecdotes, du blabla,… Mais peu d’actes concrets.

A quoi cela pourrait-il correspondre ?
– Une manière de posséder sans se faire démasquer ?
– Une espèce de collectionnite, de trophées, sans trop se bouger ?Ça me paraît revenir trop souvent pour être une coïncidence…


Scarlett
19 août 2015 à 0 h 16 min Sur le site https://leperversnarcissique.wordpress.com

Oui, Séraphine. Internet et les réseaux sociaux permettent de multiplier les vies, les liaisons et aussi les mensonges !
Comme tu le dis, ils peuvent collectionner les relations à l’infini tant que tout ceci se déroule en secret. Pense un peu : ces individus ont une petite amie officielle, une femme ou une compagne à la maison et un smartphone duquel ils peuvent gérer un nombre infini d’autres proies. Les prétextes sont nombreux et parfois exotiques pour freiner le moment de la rencontre réelle.

Tu as toute une catégorie de PN qui chassent à la fois à distance et en live. D’un côté, ils ont des proies avec qui ils n’ont pas de contact intime, mais à qui les PN font miroiter une possible relation amoureuse complète… Un jour. De l’autre côté, ils ont des proies uniquement dédiées à leur plaisir. Ces pervers narcissiques peuvent être réellement nomades et adopter également le nomadisme sexuel…

Ils maintiennent des victimes accrochées à leur smartphone dans l’attente d’une éventuelle visite. Parfois, cela peut se réaliser pour le plus grand malheur de la proie qui bascule dans la catégorie « dédiée au plaisir » du PN.
La distance a un effet « accrocheur » plus efficace que le visuel car elle permet au PN de peaufiner la phase de ferrage, d’apprendre un maximum d’informations sur la victime, de personnaliser au mieux l’emprise qui est déjà en train de se mettre en place en filigrane. L’espoir dans lequel est entretenu la victime est une drogue à diffusion lente, permanente car le PN est toujours en contact avec sa victime par messagerie (Whatsapp, Viber, etc.). Le piège est trop beau !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s