Tirer un trait

RougeJ’étais ta vie. J’étais ton tout. J’étais ton oxygène.
Enfin…
Ça c’était il y a 3 mois.

Il paraît que tu n’aurais pas eu assez de toute une vie pour m’aimer.
Que j’étais essentielle à la tienne.
Un an m’aura suffit.

Quand on flirte avec l’excellence, on ne peut se contenter du médiocre.
Si j’ai décidé, pendant toute ma vie, de côtoyer les étoiles…
Je dois me débarrasser de ton poids mort.

Je dois bien dire que tes sourires, aussi faux soient-ils, te vont mieux que la colère.
Épaules basses, regard incertain, membres agités, le pas hésitant.
C’était à mon tour de te regarder de haut, drapée dans ma froideur.

Et puis le temps a passé…
Même la colère s’en est allée.
Oserais-je dire que je t’ai oublié ?

Je ne te laisserai rien de moi.
Pas un mot.
Pas un regard.

J’étais ta vie…
Tu ne resteras qu’un souvenir.
J’étais ton tout…
Tu ne m’es rien.
J’étais ton oxygène…
Et te voilà, maintenant, à bout de souffle.

Ce n’est pas un adieu, c’est une mise à mort, mon amour.

Publicités

Une réflexion sur “Tirer un trait

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s