De la difficulté de suivre ses propres conseils (ou pas)

RougeCe qu’il y a de merveilleux avec ces PN, c’est qu’ils sont apparemment équipés de mini antennes capables de sentir le moment où leur funeste souvenir aura déserté votre tête…
Et là…
KABOOOOM !
Coup de théâtre.
Ils reviennent comme des rats…

Pas plus tard que hier, en commentant innocemment le mur d’un ami commun, Facebook me propose – tout aussi innocemment – de rajouter comme ami ce sinistre personnage.
Non mais ?
WHAT ?
Passé un moment de surprise. J’avoue que la tentation a été assez grande d’aller voir « ce que j’avais manqué » depuis notre blocage…
Et puis non.
J’ai tout aussi prestement re-bloqué l’individu avec un certain plaisir et un grand HA HA HA HA HA.
EDIT : Il paraît qu’on peut maintenant bloquer sur facebook des personnes qui nous ont déjà bloqué. Autant pour moi.

POURQUOI IL EST CRUCIAL DE SE DIRE « STOP »

  • Parce que, non, c’est pas dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes. Un PN ne change pas, ne s’amende, ne demande pas pardon, ne cherche pas à se faire pardonner,… NON.
    Par contre, il doit certainement se sentir en insécurité et revient vers une proie qu’il a déjà serré.
    Et encore une fois, c’est NON !
  • Parce qu’il ne revient pas pour vous. Au pire, il aura encore quelques miettes de votre santé mentale à grignoter chez vous. Il ne vous aura pas encore tout pris…
  • Parce que vous n’avez pas « subi » tous ces jours, semaines, mois de NO contact pour rien.
  • Parce que vous ne lui donnerez pas la satisfaction de lui faire croire qu’il est important pour vous. Il n’est RIEN.
  • Et, enfin, parce que c’est le plus BEAU coup de parpaing que vous pouvez lui encastrer dans sa petite tête de bellâtre…

Je vous livre mon mantra :

Tu n’es rien pour moi.
Tu ne m’as pas manqué.
Je t’ai beaucoup aimé, oui.
MAIS je t’ai démasqué.
J’ai relevé la tête et continué ma vie sans toi.
Je t’ai oublié.
Je n’arrive pas à croire que tu aies l’audace de venir mendier mon attention.
Maintenant, je te dis NON !
Et je te le dis de la plus délicieuse manière qui soit : en ne te témoignant plus LA MOINDRE attention.

😉

Publicités

Une réflexion sur “De la difficulté de suivre ses propres conseils (ou pas)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s