Retour d’expérience

Rouge

Après le foie gras, les toasts, le champagne et le homard…
Je vous propose de décortiquer le podcast qui a été diffusé hier !

Le profil du PN
Tout d’abord, ça a été une super chouette expérience.
Éprouvante (un petit peu) mais définitivement productive.
Nous étions cinq – Aurélie, Maeva, Lucille, Sonia et moi – à proposer un panel assez diversifié des visages que peuvent prendre un PN.
Père, beau-père, compagnon rencontré sur Internet, compagnon psychopathe ou relation extra-conjugale, les mêmes caractéristiques semblent se retrouver dans chacune de nos histoires :

  • Le calme avant la tempête : Une période de love-bombing ou de tendresse (cadeaux, attentions, gentillesses) dans le cadre familial, précédant les moments de crise.
  • Projection de ses propres défauts sur l’autre/dévalorisation
  • Alternance de chaud et de froid.
  • Absence de compassion.
  • Tendance à la mythomanie ou, du moins, au mensonge.
  • Isolement de la victime (qu’il soit physique ou moral).
  • Comportements entrainant une baisse d’énergie, de moral ou même une dépersonnalisation de la victime. On fait des choses ou des compromis qu’on ne pensait pas pouvoir faire. On ne se reconnaît plus.
  • Tendance à se positionner en victime alors que la vraie victime est considérée comme un bourreau ou un parasite.
  • Emprise financière, physique ou mentale.

Le profil de la victime
Encore une fois, on peut dégager quelques traits communs aux différentes intervenantes. Ce sont toutes des personnalités lumineuses, plutôt fortes MAIS qui connaissent momentanément une blessure passagère.

  • Ainsi, Aurélie est une nana de nature dynamique et passionnée (tricot, broderie, …) MAIS qui connaît un revers financier qui l’oblige à dépendre temporairement de son père PN.
  • Maeva a une forte personnalité, elle est têtue voire un rien rebelle MAIS elle doit composer avec l’arrivée d’un beau-père PN qui doit faire sa place dans le nid familial.
  • Lucille est posée, réfléchie, elle ne manque ni de cran, ni de spontanéité MAIS elle tombe sur un PN qui active chez elle ses instincts d' »infirmière ».
  • Sonia a beaucoup de recul sur elle-même, elle est raisonnée MAIS elle rencontre son PN à la suite d’une rupture sentimentale.
  • Moi-même, je me présente comme quelqu’un avec beaucoup d’énergie et de joie de vivre MAIS je connais quelques difficultés momentanées avec mon image et mon couple…

Tant de fêlures, tant de failles dans lesquelles le PN va s’infiltrer avant de faire exploser les personnalités, les rêves et le moral de chacune.
Chaque victime apparaît donc comme une réserve d’énergie dans lequel le PN va puiser sa nourriture narcissique pour maintenir son ego à flot.

Ce que j’en retiendrais… Ce sont quelques phrases très justes prononcées au détours des conversations. Deux concepts surtout :
– Sur la responsabilité (ET NON PAS la culpabilité) des victimes des PN. Qui présentent ce terrain propice sur lequel les graines de la manipulation vont pouvoir germer.
– Sur la dépendance affective – ET NON L’AMOUR – qui lie la victime au PN. En effet, pourquoi ne peut-on pas parler d’amour dans ce genre de relation ?

  • A mon sens… Toute relation implique la participation égale des deux partis. Si la victime peut être aimante, un PN est incapable d’aimer.
  • La victime tombe amoureuse d’un prince charmant idéalisé. D’un masque que propose le PN. Jamais de la personne en elle-même.
  • L’Amour n’a pas à être utile. Si vous aimez quelqu’un parce qu’il vous sert d’une manière ou d’une autre… Vous vous mettez le doigt dans l’œil.
  • Enfin, la victime est conditionnée pour être conforme aux attentes ou à l’image sociale du PN. Encore une fois, les règles de l’amour sont brouillées.

Conclusion
Je reste encore une fois convaincue que le NO-CONTACT est la seule solution à ce genre de situation. Même si, bien évidemment, vous constaterez en écoutant ce podcast que les situations sont parfois délicates à débloquer et que partir est parfois bien compliqué…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s