Va, je ne te hais point

On pourrait dire que l’eau a coulé sous les ponts, n’empêche…
C’est la première fois que je le revoyais ce week-end.
La première fois depuis… Presque un an ?

Il y a des occasions sportives qui ne se refuse pas.
Je me sentais prête.
Je n’ai donc pas refusé celle-là.

Ce soir là, il y avait 250 emplacements à pourvoir… J’avais peut-être une chance de ne même pas croiser son regard…
QUE NENNI !
Le destin te met à l’épreuve, il est comme ça, le salaud.
La place qui lui est attribuée est juste devant moi.
JUSTE DEVANT MOI…
C’est « facile », le no contact, quand la personne est loin. Quand elle est à 2m… C’est un peu plus tricky.

Malgré cela, en fait, j’ai pas envie.
Fut un temps où j’aurais TOUT FAIT pour le croiser par hasard au détour d’une rue, où j’aurais pleuré pour un regard… J’ai l’impression qu’il ne reste rien de tout ça.
Oh, attention…
Le pincement au cœur est là.
La honte, surtout, domine chez moi.
La terrible angoisse de sentir dans chacun de ses gestes, chacun des regards qu’il adresse autours de lui toute la fausseté de son être.
Une phrase tourne dans ma tête : « Mais qu’est ce qui t’a pris ma pauv’ fille? ».
Honnêtement, « mon ange », tu t’es laissé allé.
Tu es bouffi (et pas seulement d’orgueil pour une fois),
Ça doit faire quelques semaines que tu aurais du te re-colorer les cheveux,
Ton coup de pédale est mou, lent, poussif,
Tes prétentions sont revues à la baisse (2h de pédalage ? Sérieux ?)…

Où est mon guerrier ? L’homme qui me faisait rêver ?
C’est vraiment à ça que tu ressembles sans tes mirages ?

Les premières notes de musique s’égrènent et je suis déjà dans ma bulle.
Je me surprends à ne plus penser à toi, à ne plus te chercher du regard…
On est jamais vraiment guérie. Je le sais.
Et pourtant, l’espace d’un instant, tu m’as été si complètement INDIFFÉRENT

2015-06-07 16.38.58

(Ce n’est pas vraiment une victoire… Simplement ma vie qui reprend…)
Adieu Mon Amour…
Tu n’auras, décidément, jamais été à la hauteur…

Publicités

6 réflexions sur “Va, je ne te hais point

    • Bonjour Séraphine,
      je croise encore le « mien » une fois ou deux chaque mois. Je ne lui dis même plus bonjour, je passe à côté de lui comme à côté d’une plante verte. Il ne me dégoûte même plus, il m’indiffere prodigieusement. Merci mère nature pour cette capacité de resilience qui sommeille en chacun de nous.
      Roxane

      Aimé par 1 personne

  1. Bonsoir Séraphine,

    Je vous lis toujours avec autant de plaisir. Vous avez une très jolie plume.
    Je travaille avec le mien… seulement 3 pauvres petits bureau nous séparent. Je passe devant son bureau 10 voire 15 fois pas jour et je ne le regarde jamais. Je ne lui dis jamais bonjour le matin. Je passe devant tous les bureaux en disant bonjour à chaque personne et devant le sien, RIEN. Je passe et reprends ma tournée de « bonjour » quotidienne. 🙂
    Je ne passe pas une journée de travail sans me demander ce qui m’a pris et ce que j’ai bien pu trouver à ce looser. Il quitte la pièce quand je rentre et se contorsionne en réunion pour ne pas me faire face … 😉
    Et moi aussi il fut un temps où j’aurais tout fait pour qu’il me regarde mais ça c’était avant. Avant le grand réveil et le retour en arrière impossible. Même si il y a eu un pincement au cœur vous savez que c’est totalement terminé et que plus jamais vous ne retomberez dans ses filets.
    Après le NO CONTACT vient le temps du STOVER (So Totaly Over !).
    P.

    Aimé par 1 personne

  2. Tout d’abord, évidemment, merci !
    Et ensuite…
    Quelle persévérance et quelle maîtrise de soi on se sent avoir dans ces moments-là…
    Ça fait du bien à l’ego
    Cette sensation de reprendre les choses en main
    🙂
    Je te sens libéré d’un poids entre les lignes et ça fait tellement plaisir !
    (Et, en passant, j’adore cette idée de STOVER ^^)

    Ça fait du bien ce genre de commentaire…
    OUI, on peut s’en sortir !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s