Baromètre d’humeur

La cyclothymie est un trouble de l’humeur dans le spectre de la bipolarité, au cours duquel les périodes euphoriques et les périodes dépressives et d’irritabilité se succèdent.

Borderline : ligne de démarcation, de frontière. État limite.

« Schéma envahissant d’instabilité dans les relations interpersonnelles, de l’image de soi et des affects, également marqué par l’impulsivité commençant chez le jeune adulte et présent dans un grand nombre de contextes » (DSM-IV)

Il y aura des moments tantôt gais, tantôt tristes…
Pour vous y retrouver (et m’y retrouver), je vous propose de suivre le baromètre d’humeur :
Bleu : Dépression – Baisse d’humeur, tristesse, faible estime de soi, perte de plaisir ou d’intérêt dans des activités habituellement ressenties comme agréables par l’individu, perte de libido, mélancolie, sentiment de désespoir, sentiment d’inutilité, insomnie ou hypersomnie, baisse d’énergie, difficultés de concentration ou difficultés à prendre des décisions, irritabilité.

Rose : Euthymie – Selon Epicure, qui est un peu le spécialiste en la matière, vous en conviendrez, il s’agit du sommet de ce que l’homme peut atteindre. Du vrai plaisir, du plaisir authentique. Il conjugue l’aponie (l’absence de douleur physique) et l’ataraxie (l’absence de troubles de l’âme et de l’esprit). On ne tombe alors dans aucuns des états dysthymiques : la mélancolie (trouble de la bile noire) et de la manie (exaltation)
OU
Dysphorie – Perturbation de l’humeur caractérisée par un sentiment déplaisant et dérangeant d’inconfort émotionnel ou mental, symptôme de la tristesse, de l’anxiété, de l’insatisfaction, de la tension, de l’irritabilité, ou de l’indifférence. Juste de l’indifférence.

Rouge : Manie – Excitation, exaltation, ressenti de « pressions intérieures », euphorie, agitation improductive, accélération de la pensée, difficultés de concentration, troubles du cours de la pensée (tachypsychie), logorrhées, assurance excessive,  réactivité « au quart de tour », irritabilité, troubles du sommeil, hyper-empathie, hypersensibilité affective et parfois sensorielle, labilité émotionnelle (du rire aux larmes).

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s